Fekra
close
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Actualités LBMB

image description
anne-muzard

Avant de vendre en viager, faites un audit de votre situation

Anne Muzard, notaire à l’étude LBMB

Une vente en viager ne s’improvise pas. Ce type d’opération ne se résume pas à un calcul pour déterminer le montant du bouquet et de la rente. Si les conditions financières sont importantes, il faut également veiller préalablement à la prise en compte globale de la situation familiale et patrimoniale du vendeur. D’autant que peuvent être étudiées des solutions alternatives à la vente en viager. Comme, par exemple, le démembrement du bien et la vente de la nue-propriété. Cela permet à l’usufrutier de conserver un droit réel, qu’il pourra valoriser, sur l’immeuble. Alors que, si l’on vend en viager, on a plus rien! Il ne faut pas oublier non plus que les rentes versées sont fiscalisées. Enfin, il faut éviter, à tout prix, de vendre en viager à un membre de sa famille. Cela est très risqué d’un point de vue fiscal, civil mais aussi… moral !